Cœur de loup de Katherine Rundell

Allez, un petit retour à la littérature jeunesse ! Aujourd’hui, je vous présente un roman jeunesse qu’il me tarde de faire lire et étudier à des classes de 6e. Ce que j’ai aimé dans ce roman c’est qu’il s’agit d’un roman d’aventures mettant en scène une jeune héroïne. C’est de plus en plus souvent le cas en littérature jeunesse et c’est vraiment une belle évolution avec la possibilité pour les filles de s’identifier à une héroïne qui n’est pas un faire-valoir ou un personnage secondaire et pour les garçons d’avoir une autre perception de ce qu’est une fille. Admirer une jeune fille, s’attacher à un personnage féminin, voilà qui peut faire beaucoup de bien aux tout jeunes adolescents qui ont encore très souvent une vision genrée très réac des rôles de chacun.e. L’histoire se déroule à la fin du XIXe siècle, elle met donc en scène la jeune Féodora, Féo pour le lecteur/la lectrice et pour ses proches. Proches qui sont au départ bien peu nombreux : Féo vit seule avec sa mère dans la forêt sibérienne. Cette solitude n’est pas ennui car Féodora et sa mère travaillent : elle réensauvagent des loups. Les nobles russes ont en effet pour habitude d’avoir leurs loups domestiques, loups capturés louveteaux puis élevés comme des ornements de palais. Les loups qui se montrent trop sauvages ou qui lassent les nobles sont renvoyés en Sibérie ou des maîtres-loups les réadaptent à la vie sauvage. Plus tard, Féo deviendra maîtresse-loup comme sa mère, en attendant elle appartient presque à la petite meute constituée par les loups que sa mère et elle ont réensauvagés. Mais ce destin va se trouver perturbé quand un officier du tsar violent et agressif menace sa mère puis finit par la faire arrêter au motif qu’elle ne maîtrise pas « ses » loups. Féo parvient à s’enfuir. Accompagnée de ses loups et d’un jeune soldat qui déserte pour l’aider, Féo se lance dans un voyage pour aller libérer sa mère. Au passage elle se liera avec les habitants des villages alentours, eux aussi victimes de cet officier. Dans un souffle révolutionnaire, se rallieront à elle les enfants et adolescents de ces villages jusqu’à un final de révolte populaire.

Le roman est rythmé, les étapes du voyage s’enchaînent, on est tenu en haleine et on partage les sentiments des deux jeunes héros. Un soldat qui rêve d’être danseur de ballet et une future maîtresse-loup tous deux amenés à se dépasser et à changer leur vision de la vie,voilà qui peut donner à réfléchir à de jeunes adolescents. Le courage vient d’une troupe d’enfants et adolescents et ce sont eux qui montreront la voie aux adultes qui les entourent. Les loups qui les accompagnent donnent quant à eux à réfléchir sur les liens que nous entretenons avec les autres espèces, sur notre désir de nous poser en espèce dominante.

Une belle lecture pour des 6e ou plus vieux et même avant pour les bons lecteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s